LES ECHOS du 8 octobre 2015 d’ANDORRE

Après plusieurs mois sans vous fournir d’information sur la sortie des célèbres euros andorrans, nous pouvons aujourd’hui vous donner des raisons, assez logiques, qui pourraient expliquer les retards continuels dans la sortie de ces pièces.

Ce n’est pas la première fois que des pièces qui doivent être émises par Andorre connaissent du retard. En effet, les pièces qui étaient prévues pour le début de l’année 2014 ne sont sorties qu’en fin d’année. Quant à la pièce commémorative 2 euros au millésime 2014, celle-ci n’est toujours pas sortie. On en a trouvé un à Majorque, mais cela est certainement le fruit du hasard : elle s’est retrouvée accidentellement dans un rouleau dans lequel elle n’aurait pas dû être.

Les négociations entre l’UE et Andorre pour l’entrée de cette dernière dans zone euro n’ont pas été simples. On a toujours reproché à la Principauté d’être un paradis fiscal. Pour pouvoir émettre sa propre monnaie, Andorre a dû remplir de nombreuses conditions, la plupart visant à éradiquer le blanchiment d’argent.

Durant le mois de mars dernier, le scandale du Banco Privado de l’Andorre a grandement irrité toutes les autorités européennes, ce qui a complétement gelé les nouvelles autorisations d’émettre des pièces. Le 8 avril, la Commission européenne a modifié l’annexe de l’accord monétaire entre l’Union Européenne et la Principauté d’Andorre, en soulignant de nouveau, en outre, la lutte contre le blanchiment de capitaux. Tout cela semble indiquer clairement que les relations entre l’Europe et l’Andorre ne sont pas des meilleures, et que le respect des accords signés sera exigé pour que l’émission de pièces puisse se poursuivre.

La pièce commémorative de 2 euros 2014 sur le thème du 20e anniversaire de l’admission d’Andorre au Conseil de l’Europe, a été conçue et a reçu l’approbation de la Commission européenne. Cependant, le Journal Officiel de l’Union Européenne n’a pas publié son autorisation, laquelle sera retardée tant qu’Andorre ne se sera pas conformée aux exigences. Tant qu’Andorre n’aura pas pris toutes les mesures exigées par l’Europe, elle ne pourra ni émetttre ni vendre les pièces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*